Parfois - heu, en fait... souvent ! -  je reçois de petits messages du genre « Possible de demander à mon cheval pourquoi il s’est arrêté il y a dix minutes sur l’oxer ? Et de gronder ce chien, qui vient de bouffer ma chaussure ? Ce monstre de chat vient de faire pipi sur le fauteuil de papy, il faudrait lui dire tout de suite que c’est pas bien ! »....

Et quand je dis non, je ne peux pas aujourd’hui, je vous livre la réponse type, (souvent pas avec ces mots là, mais l’intention y est !) : « Alleeeeezzzz ! Juste une question (sous-entendu : franchement, c’est pas sympa !), ça m’aiderait vraiment et ça prend deux secondes... »

Ben oui... ben non ! Vous aider, ça c’est une certitude. En deux secondes chrono, par contre, c’est un remake de mission impossible !

Parce que voilà, le dialogue avec les animaux n’est pas exactement aussi simple qu’entre humains ! Entre nous, c’est fastoche : je vous pose une question, vous me répondez du tac au tac, parfois même avant que j’ai fini de parler !

Avec eux, il faut un certain temps, qui diffère, en plus, selon que l’animal ait très envie ou non de communiquer. Déjà, le temps de se connecter, ensuite celui de poser la question, images et émotions à l’appui, et enfin, attendre la réponse et surtout l’interpréter avec justesse. Et parfois, recommencer, parce que l’animal n’a pas compris la manière dont vous avez posé la question ou alors, parce qu’il trouve son attitude parfaitement appropriée à la situation ! Genre : « le cheval : Pouvais pas le sauter, celui là. Le chien : Mumm, c’est bon, ça. Le chat : Suis bien dans ce fauteuil »... Et donc,  il faut en passer par d’autres questions-réponses avant de parvenir à tenter de solutionner le problème.

Parce que nos copains animaux, ils sont comme nous : ils n’obéissent jamais au doigt et à l’oeil sans avoir de bonnes raisons !

Et pendant tout ce temps, qu’est ce qui se passe dans la tête ? "Juste" une extrême concentration !  Ce n’est pas un hasard si, au niveau de la concentration et de la fatigue,  les communicants pros ont tous une limite de connexions par jour. Tous ceux qui ont suivi mes formations en ont fait l’expérience !

Voilà pourquoi il m’est impossible de répondre du tac au tac aux sollicitations. Pour une question de temps, mais aussi et surtout de professionnalisme. 

2 Comments